5 nouveaux hôtels attendus en 2020

Le Tokyo Edition à Tokyo

Après avoir planté sa tente sur les hauteurs d’Hollywood, Ian Schrager inaugure, cette année 2020, l’hôtel Tokyo Edition. Dans le quartier de Toranomon, cette nouvelle adresse signée Kengo Kuma, devrait comprendre des chambres tournées vers la skyline tokyoïte, des appartements privés, un centre médical à la pointe dedernières innovations, un spa pourvu d’une piscine, un restaurant traditionnel ou encore un Punch Room, bar signature du groupe hôtelier.

Six Senses Shaharut dans le désert du Négev

C’est face aux dunes infinies du sert du Négev du sud d’Israël que le Six Senses Shaharut s’apprête à ouvrir ses portes. Perché en haut d’une falaise, ce nouvel hôtel a tout du parfait camp de base, avec ses chambres épurées et ses piscines avec vue, pour explorer la région et ses merveilles archéologiques.

L’Aman à New York

Pour sa troisième adresse américaine, après l’ouverture de l’Amangiri dans le désert de l’Utah et de l’Amangani dans le Wyoming, le groupe Aman a choisi New York. Situé au croisement de la 5ème avenue et de la 57ème rue, ce nouvel hôtel a élu domicile dans un immeuble néoclassique Beaux-Arts. Surplombant Central Park, il rassemble 83 chambres, 19 appartement privés, trois restaurants mais aussi un spa fantastique tourné vers la skyline.

Le Soho House à Paris

Sur toutes les lèvres, les spéculations concernant l’ouverture du tout premier Soho House parisien vont bon train. Sous la houlette de Nick Jones, ce nouvel hôtel devrait voir le jour cet été et sera, comme ses aînées américains et londoniens, pensé comme un club très privé. L’idée? Les voyageurs pourront y poser leurs valises, tandis que les parisiens pourront profiter de sa salle de sport, de sa piscine ou encore de ses restaurants où voir et être vu. A noter? Il est d’ores et déjà possible de devenir membre.

Urban Cowboy Lodge dans les Catskill

Imaginé par Lyon Porter, Jersey Banks et Phil Hospod, Urban Cowboy Lodge vient d’être inauguré dans les montagnes Catskill. Dominant la rivière d’Esopus Creek, ce nouvel hôtel réinterprète avec panache les codes classiques de la cabane rustique de trappeurs à l’américaine avec ses chambres parées de bois foncé, de tissus amérindiens, d’objets en bois traditionnels, de baignoires en bronze depuis lesquelles profiter d’une vue spectaculaire sur les forêts de sapins.

Source: Vogue magazine


La plus belle île privée où célébrer la Saint-Valentin

Mois : janvier 2020

Pour un voyage digne du Lagon Bleu, en version pur luxe, cap sur le Four Seasons Private Island Maldives at Voavah.

Situé dans l’atoll de Baa (célèbre pour ses raies manta) dans les Maldives, ce petit bijou hôtelier ouvre les portes d’un monde paradisiaque peuplé de plages plus sublimes les unes que les autres, de palmiers et de maison sur pilotis où admirer l’horizon.

Entièrement privée, les visiteurs y débarquent en bateau ou en hydravion. Sur deux hectares, cernés de sable blanc où s’échouent des petites vaguelettes transparentes, le lieu comprend sept chambres, un grand salon tourné vers l’extérieur, des piscines plongeant sur la mer… Mais aussi un spa, les pieds dans l’eau, avec pour soins signature des sound bath, un gommage au sel et aux cristaux ou encore des massages profonds suivant les préceptes de l’ayurvéda.

Tandis qu’à la table, la pluralité est de mise, que l’on souhaite déjeuner de sashimis à la japonaise, de dîner de dahl indien ou encore de petit-déjeuner de tacos mexicains.

Au programme pendant la journée? Bain de soleil, baignade, snorkling guidé par des experts en la matière, sortie en yacht (long de 19 mètres), plongée sous-marine, partie de volley, parachute ascensionnel… Tout est possible.

Source: Vogue magazine


Dragon, le nouveau bar de Cyril Lignac à Paris

Mois : janvier 2020

Déjà aux commandes de trois belle tables parisiennes (Aux Prés, Le Bar des Prés et Le Chardenoux), Cyril Lignac, dévoile, cet automne, Dragon. Un bar confidentiel, installé à la place de son ancienne chocolaterie germanopratine, dont la décoration a été confiée au Studio KO. Derrière une façade laquée noir, les visiteurs découvrent un salon cossu aux teintes pourpres, tourné vers un comptoir en onyx couleur jade chapeauté d’appliques signées Uchiwa D’Ingo Maurer en bambou et papier de riz. Un peu plus loin, des poissons japonais frayent dans un aquarium. Le décor est planté.

En équilibre entre Orient et Occident, la carte des cocktails fait des étincelles, avec pour best-seller un Baiser du Dragon à base de vodka Zubrowka, de shiso, de citronnelle, d’aloe vera, de sirop de vanille maison et de jus de citron. A siroter tout en picorant une mortadelle à la truffe, un foie gras de canard mi-cuit ou encre un beaufort d’Alpage. Que demander de plus?

Source: Vogue magazine